Le Shidokan

Yoshiji Soeno

Yoshiji Soeno

Le Karaté Shidokan a été créé par Maître YOSHIJI SOENO 10ème DAN à la fin des années 1970.

Celui-ci issu de l’école KYOKUSHINKAI a affronté les meilleurs combattants du karaté au K. O. et du JAPAN KICK BOXING qui est une forme de combat quasi-identique à la Boxe Thaïlandaise.

  • Plusieurs fois Champion du Japon de Kyokushinkaï
  • 3ème puis 2ème aux Championnats du Monde Kyokushinkaï en toutes Catégories
  • Plusieurs fois Champion de Japan Kick-Boxing
  • Vainqueur du Champion de Thaïlande toutes catégories de Boxe Thaï, etc…

Durant cette épopée il a été surnommé par Maître OYAMA lui-même « Le Tigre du Kyokushinkaï »

A cette époque tout le monde pensait qu’étant le fils spirituel du vieux Maître, il en serait son successeur. Mais certains désaccords avec le fondateur du Kyokushinkaï notamment sur le plan des techniques de combat ont poussé Kancho SOENO à fonder sa propre école afin d’y introduire des techniques nouvelles plus adaptées à l’évolution des formes de combat.


Jose Galluccio,Yoshiji Soeno

Le Shidokan est adhérent à la W K A (World Karaté Association) comme la plupart des styles de karaté au contact.
En 1984 Kancho SOENO a fondé la WORLD KARATE ASSOCIATION SHIDOKAN.

Les combats pour les karatékas gradés s’effectuent sur un Ring depuis 1973. Cette discipline en constante évolution a su garder la philosophie et l’éthique des Arts martiaux ancestraux. En effet, le Shidokan est une forme de combat qui repose sur le karaté Kyokushinkaï auquel viennent s’ajouter des techniques de combat telle que la boxe thaïlandaise. Cet art martial a la particularité d’offrir à son pratiquant l’usage de toutes les techniques de combat et de frappe au pied poing, mais également des techniques de projection et d’immobilisation au sol avec étranglement ou clés.

Ce style est présent dans une quarantaine de pays, il a été importé en France en 1989. Aujourd’hui, les clubs français sont regroupés sous l’Association Soeno Karaté Shidokan chargée de promouvoir ce style.


Shian Jose Galluccio

José Galluccio

Né le 8 Septembre 1955 à Rosarno en Italie, il est issu d’une famille de 7 Enfants. A l’âge de 3 ans, il arriva avec ses parents à St Laurent du Var.

A 14 ans, sans l’approbation et en cachette de ses parents et des ses aînés, il débute par le Karaté Traditionnel sous la houlette de Felix BARRET. Il évolua plutôt par un Karaté Contact, au travers des disciplines de Full Contact et de la Boxe Thaï accompagné par Gérard MUNUERA

Il adopte ce style très moderne avec contact et frappe réelle qui lui convient parfaitement et correspond mieux à ses aspirations.

En 1983, il se lance dans une aventure peu ordinaire, fort de son expérience des Arts Martiaux, il décide avec l’aide de son beau père Pierre CERIANI de fonder la section Karaté à Saint Laurent du Var.

Aujourd’hui, José Galluccio est l’entraîneur du Stade Laurentin Karaté depuis 25 ans.

Par une implication totale et sans faille, il a su transmettre à ses adhérents cette passion à l’origine du Karaté Kyokushinkaï. D’ailleurs c’est à cette même date qu’il passe son grade de 1ère DAN Kyokushinkaï.


En 1987, il part pour la première fois au Japon pour participer au Championnat du Monde Kyokushinkaï, au cours duquel il obtient sa 2ème DAN et qui plus est devant le Maître incontesté du Karaté Kyokushinkaï Maître OYAMA.

C’est à cette occasion qu’il fait également la connaissance de Maître Yoshiji SOENO et qu’il découvre le style de Karaté Shidokan, qu’il adopte. Après avoir effectué plusieurs stages au JAPON avec Maître SOENO, il repassa sa 2ème DAN SHIDOKAN en 1992, obtenu sa 3ème DAN en 1994, sa 4ème DAN en 1997, sa 5ème DAN en 2002 et sa 6ème DAN en 2004.

Depuis 2007, Maître SOENO l’honore en lui donnant la responsabilité du Shidokan en France. Cette marque de reconnaissance lui permet de fédérer plusieurs clubs sur le territoire français au sein du Soeno Karaté Shidokan.